Livret A : Aucun changement !

Livret A : Aucun changement !

Le gouvernement vient d’annoncer que le livret A restait à un taux d’intérêt de 0,75%. La décision a été prise par Bruno Le Maire, ministre des Finances dans le but d’encourager la stabilité économique. Les intérêts perçus ne sont pas taxés, ni soumis aux prélèvements sociaux mais avec un taux d’inflation porté à 0,7%, leur pouvoir d’achat reste finalement inchangé.

Pourquoi ce maintien sur les livrets A ?

Depuis août 2015, les taux d’intérêts offerts par les livrets A sont historiquement à leur plus bas niveau et cela n’est pas prêt de changer. Le gouvernement a décidé de maintenir le taux de rémunération à son plancher de 0,75%, malgré une inflation qui reste modérée.

Comment est calculé le taux d’intérêt ?

Le taux d’intérêt est revu 2 fois par an, au cours du mois de janvier et du mois de juillet. Il est calculé grâce à une formule, qui tient compte de 2 éléments :

  • L’inflation (hors tabac) : l’inflation diminue légèrement et s’établie à 0,7% en juin.
  • Les taux d’intérêts sur le marché monétaire : les taux restent extrêmement faibles en zone euro et sont même négatifs pour les opérations de très court-terme, du fait de la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne (BCE).

La formule de calcul automatique faisait état d’un taux d’intérêt de 1%. Malgré cela, le gouvernement a décidé de maintenir le taux à 0,75% avec pour but d’encourager la stabilité économique et maintenir le pouvoir d’achat des Français.

le livret A est un placement financier préféré des français pourtant le taux d'intérêt est très faible. Le cabinet Plane propose des alternatives et solutions de placement dans le 66

Une solution de placement qui reste largement privilégiée par les Français malgré un taux d’intérêt faible

Bien que le livret A ne rapporte plus rien aujourd’hui, il reste une solution de placement privilégiée par les Français pour une raison bien précise : c’est un placement qui bénéficie d’une garantie de la part de l’Etat et qui est donc sans risque. Au premier semestre de cette année, la collecte a été de plus de 10 milliards d’euros, ce qui fait du livret A un produit attractif et populaire auprès des épargnants français qui privilégient la sécurité au rendement.

Le livret A maintient ses avantages fiscaux

La polémique créée par le Journal du Dimanche sur une possible taxation du livret A a pris fin jeudi dernier : le gouvernement a annoncé qu’il maintiendra inchangés les avantages fiscaux associés au livret A, à savoir une défiscalisation sur les intérêts perçus et l’absence de prélèvements sociaux. Le prélèvement forfaitaire de 30% que souhaite mettre en place le gouvernement ne s’appliquera pas au livret A, ni au PEA (Plan d’Epargne Actions) et aux contrats d’assurance-vie. Seuls les autres revenus du capital mobilier seront touchés par cette nouvelle taxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *