Emprunteurs Immobiliers dans les PO : Les banques tentent d'attirer les clients

Emprunteurs Immobiliers dans les PO : Les banques tentent d'attirer les clients

Après les résultats de 2017, les banques font des efforts pour attirer de nouveaux emprunteurs immobiliers dans les PO. En effet, ces derniers se font de plus en plus rares sur le marché.

À première vue, les courtiers spécialisés constatent sur les meilleurs profils, des taux en baisse.

Les banques viennent d’achever deux années exceptionnelles en matière de production de crédits immobiliers. Plus de 250 milliards d’euros en 2016 et 272 milliards pour 2017. L’année 2018 s’annonce un peu moins favorable que les deux précédentes.

Une baisse de volume de nouveaux emprunteurs immobiliers dans les PO

Certains courtiers spécialisés constatent une baisse de volume de nouveaux emprunteurs, ils indiquent même une baisse de 34 % des demandes par rapport à janvier 2017 et janvier 2018. La demande en ce début d’année ne repart donc pas aussi rapidement qu’il y a un an !

Une bonne nouvelle pour les emprunteurs immobiliers

Dans l’immédiat, c’est plutôt une bonne nouvelle pour les emprunteurs immobiliers. Les banques, désirant garder leurs ambitions élevées pour 2018, sont donc prêtes à tout ou presque pour attirer des emprunteurs dans les PO devenus plus rares.

Barèmes reçus début février 2018

Le cabinet Plane vous présente le résultat des barèmes reçus début février. La grille des taux crédits immobiliers de février 2018 reste globalement stables, sous les 2%.

  • 1,20% pour un prêt sur 10 ans,
  • 1,50% sur 15 ans,
  • 1,70% sur 20 ans,
  • 1,90% sur 25 ans,
  • 2,75% sur 30 ans (en hausse).

Dans le même temps, les taux minimum, réservés aux meilleurs dossiers, sont en baisse :

  • 0,13% sur 15 ans (0,97%),
  • 0,11% sur 20 ans (1,19%),
  • 0,12% sur 25 ans (1,43%),
  • et jusqu’à -0,26% sur 30 ans (1,70%).

Les taux plus bas en fonction des villes

Les profils les plus recherchés par les banques qui bénéficient par conséquent des taux les plus bas, restent les emprunteurs de 35-45 ans, avec des revenus confortables supérieurs à 5 000 € à deux.  Concernant l’apport, un minimum de 10 % demeure un atout pour obtenir un taux bas, mais au-delà d’un certain niveau de revenus, ce n’est plus un critère déterminant, ce type de profils d’emprunteurs pouvant bénéficier des taux les plus avantageux, quel que soit le montant de l’épargne mobilisée dans le projet. A Nantes et Montpellier, des clients possédant le bon profil ont ainsi obtenu récemment du 1,20% sur 20 ans…

N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions, ensemble, étudier au mieux votre projet.

le cabinet plane est spécialisé dans le courtage en placement financier et crédit immobilier à Perpignan dans les pyrénées orientales (66)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *