2021 : Tests de résistance "stress test" pour les banques

2021 : Tests de résistance "stress test" pour les banques

Lancement des « stress test » pour les banques européennes

Un test de résistance bancaire ou stress test permet à l’Autorité Bancaire Européenne (ABE) ainsi qu’à la Banque Centrale Européenne (BCE) de simuler l’impact de situations économiques extrêmes et de tester la résistance de ces dernières à de telles situations.

 

Qu’est-ce qu’un stress test ?

Suite à la crise asiatique de 1997, les stress test sont mis en place par les banques centrales. Les stress test permettent de simuler plusieurs scénarios économiques à court terme et d’en mesurer l’impact sur les banques.

2 scénarios sont alors comparés. Le premier intègre les prévisions macroéconomiques existantes et le second table sur une forte dégradation de la situation économique : récession, chute des marchés boursiers, défaillances de remboursement des crédits…

 

Quel est l’objectif d’un stress test ?

Le stress test vise donc à mesurer la capacité des banques à résister aux périodes économiques mouvementées. Le risque mesuré est également celui pouvant générer une instabilité du système financier suite au risque de contagion. On parle alors de risques systémiques.

Le test va donc faire apparaître la capacité d’une banque à affronter les périodes économiques difficiles mais également son éventuelle fragilité. En cas de fragilité, les banques concernées devront réagir et utiliser deux leviers : augmenter leurs fonds propres ou opérer des restructurations.

 

Quand un stress test est-il réalisé ?

Effectué tous les 2 ans, les tests de résistance ou stress test permettent de rassurer sur l’état de santé de nos banques. Pourquoi ? En septembre 2008 la finance mondiale était secouée par la faillite de la banque américaine Lehmann Brothers (700 milliards de dollars) dans le cadre de la crise des subprimes. En 2010, en Europe, c’est autour de la Grèce de connaître une crise financière de la dette publique sans précédent.

Les établissements bancaires européens sont alors testés en 2011 et 2013. Le résultat est satisfaisant mais révèle des problématiques dans certaines banques espagnoles ou grecques. 128 banques sont testées, 25 d’entre elles sont épinglées pour fonds propres insuffisants en cas de scénario aux portes de la déflation. Ces dernières ont alors immédiatement augmenté leurs fonds propres pour se sécuriser.

Toutefois, les quatre principales banques françaises (BNP Paribas, Société Générale, BPCE et Crédit Agricole) font preuve d’exception avec un résultat quasi sans faute !

 

L’effet COVID-19 sur les stress test ?

En 2018, l’Autorité Bancaire Européenne a réalisé un test de résistance. 48 banques de l’Union Européenne dont 6 françaises ont été soumises au test. Le résultat du test est positif. Les banques, ayant augmenté leurs fonds propres sur recommandation des autorités européennes, ont ainsi augmenté leur capacité à faire face à des périodes de crise. Cependant, l’absence de risque de crise bancaire ne peut et ne doit pas être écarté.

Le test de résistance de 2020 a été repoussé à janvier 2021. Pourquoi ? Tout simplement pour permettre aux établissements bancaires de se concentrer sur leurs activités opérationnelles. Aucune banque n’a, depuis le début de la crise sanitaire, montré un signe de fragilité ou de défaillance.

Même si les banques ont globalement tenu le choc durant la crise sanitaire et économique de 2020, 50 banques de l’Union européenne devront répondre favorablement à ce scénario de crise sanitaire prolongée, scénario jugé comme le plus difficile jamais établi. Ce test se base sur une baisse du PIB de l’Union européenne de 3,6 % entre 2020 et 2023, une hausse du chômage de 4,7 %, une chute des prix de l’immobilier et une chute de 50 % des marchés actions en 2021 en Europe.

Les régulateurs rappellent néanmoins le caractère hypothétique de ce scénario, qui doit d’abord permettre à la BCE d’évaluer les besoins en fonds propres des banques. Les établissements testés vont donc débuter les simulations et rendront leurs résultats aux autorités en avril 2021.

Pour être tenus informés de l’actualité économique, suivez-nous également sur les réseaux sociaux ! Linkedin

Pour nous contacter, utilisez notre formulaire de contact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *